David Nathan Journaliste, rédacteur

28sept/10

Un deuxième album réussi pour Jérôme Charlebois: « Jérômanimé »

Trois ans après la parution de 27 et une longue tournée de spectacles avec Il était une fois la boîte à chansons, Jérôme Charlebois revient avec Jérômanimé, un deuxième disque sur lequel le chanteur nous convie à un voyage aux saveurs de chanson française, de folk, de swing et de country. En neuf morceaux, il parvient à dessiner un univers dans lequel on entre avec plaisir. Sa plume, qu'il trempe alternativement dans la tendresse et l'humour, gratte les mots avec une évidente facilité.

Quand il dit je t'aime, Jérôme le fait avec l'intelligence du contre-pied, dans J’aime ses défauts, un amoureux se plaît en effet à énumérer les multiples travers de sa douce plutôt que de s'attarder sur ce qui lui plaît chez elle. C'est d'ailleurs cette chanson qui a été choisie pour être le premier extrait de l'album.

Se glissant habilement dans la peau de différents personnages, Jérôme Charlebois se fait tour à tour marin noyé dans son amour Mayday, Père Noël au grand cœur dans Noël en été et même serial chanteur dansJérômythiville.

La talent d'écriture de Jérôme se remarque particulièrement sur la chanson Mon petit côté Français sur laquelle il s'amuse à revendiquer sa double appartenance Franco-Québécoise. Avec beaucoup d'auto dérision il assume cette schizophrénie culturelle et linguistique: «Je suis moitié Français mais plus Québécois / Ça me rend un peu con mais plutôt sympa / Ce que j'aime des deux c'est que ça me rend niaiseux».

Le chanteur propose également une excellente version québécoise du tube J’aime les filles, autorisée par son compositeur et interprète originel, Jacques Dutronc. Toutes les références françaises ont été transposées et adaptées à la sauce québécoise. Chez Régine devient par exemple L’Assommoir et Saint-Tropez, le Lac-Saint-Jean. «J'avais envie de faire plus qu'une reprise de chanson française, je voulais en adapter les paroles, nous a expliqué le chanteur lundi soir au lancement du disque. À partir du moment où j'ai eu l'idée de cette chanson, je suis entré en contact avec Jacques Dutronc qui m'a donné le soir-même son feu vert. Bien-sûr je lui ai envoyé le texte pour approbation avant de faire l'enregistrement final». Résultat impeccable.

Autre reprise, Maurice Richard, de Pierre Létourneau dont un lip-dub (http://www.youtube.com/watch?v=rAk-fteW-QE) a été réalisé avec la participation d'une vingtaine de personnalités québécoises dont Gilbert Rozon, Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno, Patsy Gallant ou encore Robert Charlebois, pas peu fier de son fiston.

L'album est disponible à partir du 28 septembre mais écoutable en streaming sur le site du chanteurhttp://www.jeromecharlebois.com


Jérome Charlebois - Jérômanimé (Productions Garou)

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant