David Nathan Journaliste, rédacteur

21nov/09

M pour…Méchante soirée au Métropolis ?

metropolis 1

Hier soir un déferlement de M s’est abattu sur Montréal. Il ne s’agit pas du chanteur français Matthieu Chédid mais bien de M pour... Montréal, vitrine artistique pour les artistes montréalais et canadiens qui se produisent pendant trois jours devant un parterre de programmateurs de festivals internationaux en espérant les séduire et faire partie de la programmation d'une prochaine édition.

M pour...Montréal donc, ok. Mais hier c’était aussi M pour...Métropolis, puisque c’est là que ça se passait. Bien vu. C’était aussi M pour...Musique nous a-t-on dit, M pour... Malajube, pour... Melissa Auf Der Maur, pour... Mistress Barbara qui a d’ailleurs elle-même proposé pendant sa prestation une énième explication : M pour...Malaaaaaaaaaaaaaaaaaade ! Enfin, c’était M pour la Molson M, la nouvelle bière de la marque. Mais mon Dieu, pourquoi tant de M !?

Lire la suite
Tagged as: ,
26oct/09

Entrevue exclusive : DJ Champion rêve de la France

DJ ChampionC’est dans le cadre d’une soirée organisée par sa maison d’édition Third Side Music il y a quelques jours, que nous avons croisé DJ Champion, venu offrir un set très privé à une poignée de Happy Few de l’industrie du disque. Visiblement détendu, il a accepté de répondre à nos questions, et de nous confier ses projets avant de se mettre derrière les platines.

Comment ça se passe depuis la sortie de ton dernier album, Résistance ?
Écoute ça va très très bien ! On a eu la chance de jouer à Montréal deux semaines avant le lancement officiel du disque, pour l’inauguration de la Place du Quartier des Spectacles, en septembre. Ça nous a permis d’avoir un tapage publicitaire de rêve.

Comment tu as perçu l’accueil de l’album ?
La critique a été très favorable, je n’ai pas à me plaindre. En fait, au Québec les gens qui n’aiment pas quelque chose se taisent. Personnellement je préfère une mauvaise critique que pas de critique du tout…parlez-en mal ou bien, mais parlez-en ! Finalement, le pire c’est quand les radios ne jouent pas ta toune, ça c’est une vraie mauvaise critique !

J’ai entendu dire que tu as des projets concrets avec la France, c’est vrai ?
Oui, absolument. On est en pleine dans les négociations avec une compagnie de disque française pour obtenir une licence pour « Résistance ». En fait, le deal avait été amorcé lors de la sortie du disque précédent, on s’était rencontré, on avait beaucoup discuté mais l’entente n’avait finalement pas été conclue. Mais…on n’avait pas non plus tiré la plogue ! Donc on a repris les discussions et voilà.

Lire la suite