David Nathan Journaliste, rédacteur

8oct/09

Lancement du nouvel album de Jamil au Lion d’Or de Montréal.

jamil

Jamil vient de lancer au Lion d’Or "À bas les roses !!!", son quatrième album.

La prestation scénique de l’artiste a consisté en tout et pour tout en seule chanson « Délivre-moi » mais cela aura suffi à Jamil pour être submergé par l’émotion. Quand nous l’avons rencontré quelques instants plus tard en coulisse, c’est les yeux encore rougis par les larmes qu’il nous accueille. « J’ai eu un coup de blues en plein milieu de la chanson…mais là ça va mieux. » lâche-t-il avec un large sourire.


Jamil, hypersensible ? En tout cas c’est précisément cette dissonance entre l’image qu’il dégage et ce qu’il est vraiment qui lui a inspiré "À bas les roses !!!" « J’ai choisi ce titre à cause de mon image de mec latin, méditerranéen ; on me traite souvent de macho parce que j’ai une grosse voix et j’en ai marre. Je ne suis pas macho, je suis un mec ! On dirait que si t’es pas rose, t’es macho, alors…à bas les roses ! ».

Sorti un an après l'album "Je dure... très, très dur", ce nouveau disque est composé d’anciennes ballades, inédites et de quelques reprises. Plusieurs collaborateurs ont participé à ce projet dont Eloi Painchaud et Jorane pour la pièce "Un à un sont tombés". « Sur cet album il y a des titres qui ressemblent à mon premier album, des chansons plus « space », il y a aussi « La peur d’aimer » que j’ai enregistrée avec Joël Favreau, qui était le guitariste de Georges Brassens et il y a même du trip hop…oui, j’ai eu un band de trip hop ! » déclare Jamil.

Hospitalisé après avoir été victime d'un AVC peu de temps après le lancement de son précédent album, Jamil a perdu une grande partie de la mobilité de sa main gauche, ce qui l’empêche de composer de nouvelles chansons. « J’ai la nostalgie de ne plus jouer de la guitare, confie le chanteur. Mais je travaille à trouver une autre façon pour composer. En fait, il y a 36 façons possibles de faire ça, il faut juste que je trouve la manière qui me correspond le plus ». Un mot dans le livret du disque précise d’ailleurs la chose « Si je n’ai toujours pas trouvé d’ici un an une nouvelle méthode de création, il y aura peut-être un prochain album de standard de blues ».

Avant de remonter sur la scène du Lion d’Or pour donner le deuxième d’une série de trois concerts, c’est LG Breton (www.myspace.com/lgbreton), leader du groupe Swoon et guitariste de Jamil sur scène, qui a chauffé la salle avec trente minutes de compositions rock.

Jamil sera en concert également le 9 octobre à 20h00 au Lion D’or

Plus d’infos :
http://www.jamilxxx.com/
http://www.myspace.com/jamilxxxx

Pour voir le vidéo de l'événement : http://patwhite.com/node/8626

Texte et crédit photo : David Nathan

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant