David Nathan Journaliste, rédacteur

28oct/09

Interview d’Elisabetta Fantone, peintre et ex-lofteuse.

elisabeta

C’est au Marché Bonsecours qu’Elisabetta Fantone a réalisé hier le vernissage de son exposition de peintures « Blond Icons », une série de 30 tableaux représentant de multiples visages de femmes célèbres.

Pour voir la galerie photos de Charles-Henri Debeur : http://www.new.facebook.com/album.php?aid=121653&id=8059502127&ref=mf

Découverte en 2006 grâce à l'émission de télé-réalité « Loft Story » Elisabetta a depuis concrétisé plusieurs projets artistiques, dont le cinéma, la chanson et la littérature avec son livre « Journal Intime d’une Lofteuse». Elle vient notamment de finir le tournage à New York de son premier long-métrage « My name is Sandy » qui prendra l’affiche en 2010.

C’est à côté d’un tableau représentant Mitsou, qu’Elisabetta a répondu à nos questions, habillée façon Marilyn Monroe.

D’où est née l’idée de cette exposition ?
Premièrement, je peins uniquement des visages de femmes. J’ai fait « Blond Icons » car j’ai voulu dédier une collection aux blondes. Je sais ce que c’est qu’être blonde et devoir mener une carrière dans le show-business, on t’étiquette automatiquement, il y a un préjugé sur les blondes. J’ai lu les biographies de chacune de ces femmes et je me suis rendue compte que les gens remarquaient plus leur look, leur aspect physique, que leur talent. Surtout en ce qui concerne Marilyn Monroe qui était une excellente actrice mais qui n’a jamais été vraiment reconnue pour son talent au cinéma mais plutôt pour son côté « sex symbol ». Je vis moi-même un peu ça dans certaines situations de la vie de tous les jours.

Quelles blondes célèbres as-tu choisi ?
Il y a Kim Basinger, Marilyn Monroe, Madonna, Kate moss Lana Turner, Pamela Anderson, Catherine Deneuve…d’ailleurs souvent, quand j’ai fait des photos en tant que mannequin, les photographes m’ont dit que j’avais des airs de Catherine Deneuve, donc je me suis sentie proche d’elle. Et bien-sûr il y a Mitsou. C’est la première artiste québécoise dont j’ai entendu parler à mon retour d’Italie où j’ai passé quatre ans. Son cheminement de carrière me fascine, c’est une très belle femme, une mère de famille et elle a encore une belle carrière devant elle. Le Québec mérite son icône blonde et pour moi, cette icône c’est Mitsou !

Comment travailles-tu ? C’est quoi ta technique ?
Je m’inspire d’une vraie photo, je retrace la forme du visage et après je repeins par-dessus à l’acrylique et je mets un filet de résine.

Quelles sont tes influences picturales ?
C’est bête à dire mais je ne regarde pas forcément ce que font les autres. Au Québec j’aime beaucoup Zilon et Corno et j’ai toujours aimé Andy Warhol qui me fascine mais je ne m’influence pas vraiment des autres artistes, je rentre dans ma bulle et j’y vais avec ce que j’ai en tête.

Tu peins depuis combien de temps ?
Ça fait sept ans que j’ai commencé à peindre, depuis que j’ai 20 ans en fait. Mais je prends ça vraiment au sérieux depuis « Visages divers », ma première collection en 2006.

Tu fais beaucoup de choses, de la peinture, de la littérature, du cinéma, de la télé…c’est quoi qui te plait le plus, où sont tes rêves ?
Dans le cinéma ! Si je pouvais, j’aimerais en faire à plein temps !

Tu prépares aussi une téléréalité sur toi, sur ta vie…ça en est où ce projet ?
On a déjà tourné le pilote, et le projet est en cours, d’ailleurs ce soir on filme, mais on n’a pas encore vendu le programme à une chaîne de télé. Je pense que ça va être très instructif car ça montre le début de la carrière d’une artiste. Je veux que les gens voient quand je vais passer des auditions, quand je suis sur un plateau de tournage, quand je peins. Je veux leur montrer mon travail. Ça devrait intéresser les 18-30 ans.

Une télé-réalité sur une jolie blonde qui fait du cinéma, qui fait plein de choses différentes, tu n’as pas peur de la comparaison avec Paris Hilton ?
Non je crois que je suis très loin de Paris Hilton et je veux en rester très loin ! Elle n’a pas bien accompli ses projets, elle a fait un album qui n’a pas bien fonctionné, ce n’est pas une idole pour moi.

Il y a donc une vie après le Loft ?
Oui, définitivement ! Elle n’a pas toujours été facile mais il y en a une !

Photos: Charles-Henri Debeur (www.charleshenridebeur.book.fr/)

Texte : David Nathan

Retrouvez toute la galerie photo de l'événement sur Facebook: http://www.facebook.com/home.php?ref=logo#/album.php?aid=121653&id=80595...

Commentaires (0) Trackbacks (0)

Aucun commentaire pour l'instant


Laisser un commentaire


Aucun trackbacks pour l'instant